Souveraineté suisse: le MCG et la résistance citoyenne

En 2013, un référendum était lancé contre la loi Fatca et a échoué de peu. Le MCG était parmi les trop rares milieux à le défendre. Ce qui manque à la Suisse du 21e siècle, c'est le courage, pour une vraie résistance citoyenne.

Nous apprenons dans La Tribune de ce jour que le fisc américain réclame les données des clients de 29 banques suisses, en vertu de l'accord d'échange d'informations appelé Fatca. C'est une atteinte très grave à notre souveraineté helvétique et à nos droits de citoyens.

Petit retour en arrière. En 2013, le référendum était lancé par un petit groupe de citoyens et soutenu par le MCG et des sections locales de l'UDC ou du PLR, mais les structures nationales qui auraient pu nous permettre d'obtenir les 50'000 signatures nécessaires ont tout fait pour concourir à l'échec. 

Aujourd'hui nous avons le résultat d'une catastrophe pour notre place financière et notre pays mais surtout une atteinte gravissime à notre souveraineté.

C'est ainsi que la Suisse passe sous le joug de la mondialisation. Honteusement. En silence.

Jour après jour, ce sont nos droits de citoyens qui sont mis à mal.

De plus en plus de décisions échappent aux citoyens de notre pays.

François Baertschi, député MCG au Grand Conseil

Commentaires

  • D'accord avec vous, mais pour être crédible, il va falloir alors offrir votre soutien public à Tillie Kottmann:

    https://www.letemps.ch/monde/un-pirate-informatique-suisse-inculpe-un-grand-jury-americain

Les commentaires sont fermés.