Allons-nous manquer d'électricité? Les coupables!

Après la pandémie Covid, le Conseil fédéral évoque un nouveau risque: la pénurie d'électricité. De ce fait, les Genevois et les Suisses sont menacés.

Il fut un temps où les barrages étaient la fierté et la richesse de notre pays et de notre canton. Genève finançait de grands ouvrages alpestres, assurant ainsi un approvisionnement nécessaire de manière très logique. Malheureusement, par légèreté et vision faussée de notre monde, nos autorités fédérales ont choisi un marché international ouvert, une utopie "sans-frontiériste" dont nous payons aujourd'hui lourdement les conséquences. Pire encore, nos fournisseurs locaux d'électricité ont choisi des fusions dans des conglomérats qui ont conduit notamment à la société Alpiq.

Pour toutes ces raisons, nous avons beaucoup perdu de notre souveraineté en matière d'électricité. Aujourd'hui, nous risquons d'en payer le prix fort en se trouvant dans une insécurité qui pèse sur notre population.

Les défenseurs de l'idéologie libérale - les ultra-libéraux - nous laissent sans défense, sous les diktats du marché tout-puissant.

Après avoir détruit cette sécurité qui a été laborieusement construite pendant des décennies, en raison de la logique de marché, nous nous retrouvons à devoir mendier des kilowatt/heures, comme d'autres une piécette dans les rues de Genève. Quelle misère!

Il aurait fallu une vraie politique protectionniste qui tienne compte des incertitudes internationales. Aujourd'hui, nous sommes démunis en raison de cette vision naïve du monde, au moment où nos autorités restent passives et ne veulent pas défendre les intérêts des habitants de la Suisse et de Genève.

Certains dogmatiques évoquent la main invisible du marché, qui doit tout régler. Aujourd'hui nous voyons cette main invisible du marché à l'oeuvre, elle s'assimile à une gigantesque baffe. C'est ce que les habitants de notre pays s'apprêtent à recevoir.

François Baertschi, député MCG

Commentaires

  • "Une vraie politique protectionniste"... On reconnaît là les litanies des souverainistes qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez. En rompant les discussions avec l'UE, votre pote Parmelin (qui ne voit pas plus loin que les verres de ses lunettes) a lui-même placé le pays dans une situation de pénurie potentielle. A force de se croire meilleur ou tellement différent des autres, on finit par prendre des baffes. C'est bien fait. Et ce ne sont pas les lois du marché qui soint en cause, mais l'incurie généralisée de la classe politique.

  • Vous avez raison sur un point, il y a incurie de nos autorités depuis des décennies. Mais le conseiller fédéral Parmelin, au contraire, donne l'alerte et a le courage de le dire publiquement. Cela n'enlève rien à un système de marché de l'électricité imprudent, géré avec légèreté. Je suis favorable à une économie de marché maîtrisée, avec des règles générales empêchant l'actuel "n'importe quoi". Une économie de marché dans le cadre de la souveraineté de notre pays au service des citoyens, et par voie de conséquence à une économie bien structurée.

  • Merci pour cet excellent billet. En voici un autre billet qui ne contredit pas ce que vous dites bien au contraire, car les ultra-libéraux utilisent les idiots utiles écolos pour arriver à leurs fins:

    https://lesobservateurs.ch/2021/10/18/panne-de-jus/

    Pour ceux qui ne le sauraient pas (et ne comptez pas sur la RTS pour vous en parler), tout ceci fait simplement partie de l'Agenda 2030 et du Great Reset du Forum Economique Mondiale, résumé ici:

    https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/Monopole:3

    et là

    https://crowdbunker.com/v/VpXGBrETFM

    Vous ne me croyez pas. Ecoutez donc cette video officielle du forum en question

    https://www.youtube.com/watch?v=DQ__NQmk7FE

    et celle-ci, où vous retrouverez une partie des complices de ce projet mondialiste répeter leur devise "Build Back Better", Notez au passage la présence de la marionette Greta:

    https://www.youtube.com/watch?v=YkcaeaD45MY

    PS: Tout cela vous inspirera peut-être plus d'un autre excellent billet.

  • Vous présentez très bien la situation. Merci!
    Il est temps que les citoyens s'intéressent à ce qui les concerne de près plutôt que de faire confiance à des entreprises démesurées.
    Il pourrait être intéressant de reprendre le principe des forces du vent, non pas en construisant des champs d'éoliennes qui, pris dans leur entièreté, ne s'avèrent pas écologiques mais avec des instruments à hauteur d'homme, de même que nous pouvons nous procurer des panneaux solaires selon nos possibilités individuelles.

Les commentaires sont fermés.